Vitruvian Man


Vitruve, Architecture ou, Art de bien bastir, [traduction de J. Martin], Paris: Hierosme de Marnef & Guillaume Cavellat, 1572 [reprint, Paris, 1547].


§.3 « …Le centre du corps humain est en outre par nature le nombril ; de fait, si l'on couche un homme sur le dos, mains et jambes écartées, et qu'on pointe un compas sur son nombril, on touchera tangentiellement, en décrivant un cercle, l'extrémité des doigts de ses deux mains et de ses orteils. Mais ce n'est pas tout : de même que la figure de la circonférence se réalise dans le corps, de même on y découvrira le schéma du carré. Si en effet mesure est prise d'un homme depuis la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête et qu'on reporte cette mesures sur la ligne définie par ses mains tendues, la largeur se trouvera être égale à la hauteur, comme sur les aires carrées à l'équerre. » (source : Vitruve, De Architectura, III, 1, texte établi et traduit par Pierre Gros, Paris, les belles lettres, 2003.)

Voir http://www.lib.virginia.edu/rmds/collections/gordon/architecture/vitruve.html

Vitruvian Man